Suisse, neuf présumés mafieux restent en détention

Lematin.ch NEUF MEMBRES présumés de la cellule de Frauenfeld (TG) de la mafia calabraise Ndrangheta restent en détention extraditionnelle. Le Tribunal pénal fédéral a rejeté leurs recours. Les neuf présumés mafieux attendront par conséquent dans leur cellule la décision du TF, qui doit encore se prononcer sur leur extradition en Italie. Le TPF avait donné son feu vert le 21 juillet dernier à l’extradition de douze présumés membres d’une antenne thurgovienne de la Ndrangheta, comme le Ministère public de la Confédération l’avait annoncé début août. Deux d’entre eux n’avaient pas recouru et ont été conduits à Chiasso où ils ont été remis aux autorités italiennes. Les dix autres présumés mafieux ont en revanche annoncé déposer un recours au TF. Comme les autorités craignaient qu’ils ne prennent la fuite, ils ont été placés entre-temps en détention extraditionnelle.

Et dans trois arrêts parallèles diffusés lundi, le TPF a rejeté leur recours contre cette décision et confirmé leur maintien derrière les barreaux en attendant que le TF se prononce définitivement sur leur extradition. Les mafieux présumés avaient été arrêtés le 8 mars 2016. Ils avaient été interpellés lors d’un vaste coup de filet dans les cantons de Thurgovie, de Zurich et du Valais. Au total, quinze ressortissants italiens domiciliés en Suisse avaient été arrêtés, dont douze dans le canton de Thurgovie, deux en Valais et un à Zurich. Le groupe de suspects serait actif dans le trafic de drogue et d’armes, principalement en Italie.

Be the first to comment

Leave a Reply

L'indirizzo email non sarà pubblicato.


*