Un ex-footballeur montpelliérain arrêté lors d'une opération anti-drogue

Midilibre.fr MONTPELLIER – Un ex-foot­bal­leur de Mont­pel­lier, Julio Colom­bo, a été inter­pel­lé lors d'une opé­ra­tion anti-dro­gue menée par la Fran­ce et l'Italie. Les poli­ces de ces deux pays ont déman­te­lé un réseau inter­na­tio­nal de tra­fic de stu­pé­fian­ts lié à la mafia cala­brai­se, inter­pel­lant 17 mal­fai­teurs pré­su­més dont trois mem­bres d'un clan influent ita­lien instal­lés sur la Côte d'Azur, a annon­cé lun­di 15 juin la poli­ce judi­ciai­re de Nice. L'opération "Trait d'union" a per­mis une fruc­tueu­se coo­pé­ra­tion fran­co-ita­lien­ne dans le cadre de deux enquê­tes paral­lè­les, a expli­qué lun­di le com­mis­sai­re Mau­ri­ce Alli­bert, numé­ro deux de la poli­ce judi­ciai­re de Nice. En Fran­ce, 12 per­son­nes, dont l'ancien du MHSC Julio Colom­bo, ont été écrouées la semai­ne der­niè­re et 2 pla­cées sous con­trô­le judi­ciai­re. En Ita­lie, 3 per­son­nes ont été inter­pel­lées. En ligne de mire des enquê­teurs ita­liens et fra­nçais : la famil­le Magno­li, ori­gi­nai­re de Cala­bre, pré­su­mée très influen­te au sein de la ndran­ghe­ta (une orga­ni­sa­tion mafieu­se cala­brai­se). Deux frè­res Magno­li, ain­si que leur beau-frè­re, ont été inter­pel­lés à Val­lau­ris (Alpes-Mari­ti­mes) où ils vivent, avant d'être écroués. 

Cinq per­son­nes ont en outre été inter­pel­lées en Mar­ti­ni­que, trois en Ita­lie, le reste sur la Côte d'Azur et à Mont­pel­lier. Une enquê­te de la direc­tion du district anti-mafia de Gênes avait démar­ré en 2013 et por­tait notam­ment sur les agis­se­men­ts du clan Magno­li. Les Ita­liens ava­ient sai­si en deux fois 220 kilos de can­na­bis, notam­ment à Vin­ti­mil­le, vil­le-fron­tiè­re avec la Fran­ce. En sep­tem­bre der­nier, la juri­dic­tion de Mar­seil­le spé­cia­li­sée dans le grand ban­di­ti­sme avait été sai­sie. Les inve­sti­ga­tions, notam­ment menées par l'antenne de poli­ce judi­ciai­re de Nice et la bri­ga­de de recher­che et d'intervention (BRI) de Nice, per­met­tent notam­ment d'établir un lien entre les Magno­li et d'autres tra­fi­quan­ts dans la région de Mont­pel­lier, dont donc un ex-foot­bal­leur pro­fes­sion­nel qui a été inter­pel­lé. Un voi­lier avec un skip­per fra­nçais – repé­ré par les auto­ri­tés – était par­ti du Maroc le 30 mars avec du can­na­bis et arri­vé en Mar­ti­ni­que le 20 avril. Le bateau a été inter­cep­té le 8 juin au lar­ge de l'île de Saint-Mar­tin avec 200 kg de rési­ne de can­na­bis et 79 pains de cocaï­ne (soit 86 kilos), de la dro­gue desti­née à l'Europe. En outre, 35 000 euros en espè­ces ont été sai­sis.

Be the first to comment

Leave a Reply

L'indirizzo email non sarà pubblicato.


*